A-t-on le droit de manger en conduisant ?

Le code de la route n’interdit pas particulièrement de manger en conduisant

Cependant, cela ne devrait pas vous empêcher d’effectuer toutes les manœuvres nécessaires à la conduite dans de bonnes conditions.
En effet, si ce n’est pas interdit, manger pendant la conduite peut entraîner un manque de contrôle sur le véhicule. En particulier, l’article R. 412-6 du code de la route dispose que « tous les conducteurs doivent pouvoir effectuer toutes les manoeuvres dont ils sont responsables confortablement et immédiatement ». Aussi, si elles constatent un comportement dangereux, la police ou la gendarmerie peuvent pénaliser via une amende de 35 € (billet de 2e classe).
Remarque: la même règle s’applique à la navigation dans la boîte à gants ou au maquillage. Mais attention, l’utilisation du téléphone pendant la conduite est strictement interdite et sera sanctionnée de points retirés.

Y’a-t-il eu une modification du code de la route concernant l’interdiction de manger au volant en 2017 ?

Il n’y a eu aucune modification du code de la route concernant cette règle en 2017. Néanmoins, en 2018, l’article R. 412-6 du code de la route mentionné plus haut est amendé afin de permettre aux forces de la route d’interpeller un conducteur en cas de comportement inaproprié.

Contrairement à manger au volant, le téléphone reste interdit

L’usage du téléphone en conduisant est interdit d’après l’article R412-6-1 du Code de la route. En effet, toute utilisation du portable tenu en main en voiture ou à 2 roues, que cela soit pour l’envoi d’un SMS ou via un kit main libre, est une infraction sanctionnée d’un PV avec une amende de 135€ et un retrait de 3 points sur le permis.
Par ailleurs, depuis le 1er juillet 2015, les oreillettes, écouteurs et casques sont également interdits.

Notre étude peut vous accompagner dans la signification de vos actes, ceci incluant des significations urgentes à Paris et en Ile-De-France.

 

signification actes huissier